Sous le soleil de novembre en Andalousie, 2010
Un marcheur bien encadré à son arrivée à Cordoue
En Valais, le lieu des Rencontres Orient-Occident
Le mémorial de Srébrénica, 2015
Rencontre à Château-Mercier (Valais), 2015
Merci aux scouts musulmans pour leur accueil à Cordoue, 2010
Vers Moulay Abdessalam, sanctuaire soufi, Maroc, 2012
Cercle de fraternité sur la route de Cordoue, 2010
Marche en Bosnie, 2015
Participants aux Automnales 2015 à Lérins
Vue de la cathédrale de Compostelle
Rencontre à Kfarmichke, Liban, 2013
Cercle de dialogue à Venise

Chronique des automnales 2013

Ainsi donc nous étions une vingtaine à consacrer notre week-end pour une rencontre à Paris. Trois jours de rencontres riches et variées. Louis a déjà publié la synthèse de notre matinée sur le thème de « Ce que je crois » et Marie-Laure mettra à disposition le procès-verbal de nos séances successives. Pour ma part je choisis de partager deux images représentatives, l’une prise à Montmartre, le matin de votre arrivée et l’autre au centre de la ville lumière, le jour après votre départ.

Automnales2013-2

Aux précédentes automnales nous avions décrit l'esprit de Compostelle et l'esprit de Cordoue pour en produire notre charte, telle que vous la trouvez sur le site actuel. Du bilan des activités passées a émergé le désir que nous laissions plus de place à « la tête » et à la spiritualité. C'est noté et cela me réjouit. Vous observerez sur la droite de l'image que l'esprit nous a bien accompagnés à Paris et nous pensons qu'un nouveau souffle anime l'association.


Plusieurs rencontres privilégiées nous montrent également que nous ne sommes pas seuls. Après Marino « tombé du ciel » sur le chemin d'Assise, nous avons reçu, partagé ou entendu des personnalités formidables à Paris. Zakaria Nana, Ghaleb Bencheikh, cheikh Bentounès et Marie-Laure Sturm représentent et animent des groupes de personnes de bonne volonté. Ce qui donne un sens à notre démarche et du courage dans les moments de doute. Nous ne sommes pas seuls. Et j'ose croire qu'un mouvement citoyen se mobilise et que même le politique se préoccupe d'intégration et de « vivre ensemble ». C'est dans cet élan que j'ai croqué la façade de la mairie du 4ème arrondissement avec un thème épatant, repris dans toutes les langues et toutes les couleurs : « aimer les différences ». C'est beaucoup plus que la tolérance, n'est-ce pas ?

 

Automnales2013-3

Mais on ne peut pas conclure cette chronique sans rendre grâce aux trois hôtesses de Paris qui ont mis sur pied cette rencontre, ont hébergé nos assemblées, partagé leurs talents culinaires et permis des rencontres exceptionnelles.

Merci Agnès, merci Morice et merci Leila, du fond du cœur. Votre générosité a donné le ton.

 

Dominique Chappot, le 13 décembre 2013