Association Compostelle - Cordoue


Pourquoi Compostelle et Cordoue ?

L’homme est pèlerin sur la terre, sa vocation est de se mettre debout et de marcher
c'est « l’esprit de Compostelle ».
L’homme est un être de relation, destiné à « vivre ensemble » avec ses semblables de cultures différentes :
c’est « 
l’esprit de Cordoue »

Marcher, Dialoguer, Comprendre


 


Novembre 2016, Jérusalem

Jérusalem
Jérusalem
Jérusalem
Jérusalem
Jérusalem
Jérusalem
Jérusalem
Jérusalem
Jérusalem
Jérusalem
Jérusalem
Jérusalem
Jérusalem
Le dernier Cercle à Jérusalem
Jérusalem
Jérusalem
Jérusalem
Jérusalem

Vers une " académie de Paix "

Suite de la marche interculturelle " Désir de paix " 

L’initiative commune à Aisa et Compostelle-Cordoue, réussie l'an passé, nous a conduits à reprendre l'idée d'associer la marche (petites randonnées de 4-5 heures dans le parc naturel de la Haute vallée de Chevreuse) à des ateliers sur la non violence. Sur ce dernier point, Jaafar - qui a suivi des formations en Communication Non Violente de l'école de Marshall Rosenberg- nous a proposé, à partir d'une posture de facilitateur, des pistes de réflexion de communication pacifiante. Le weekend a été également animé par deux soirées de réflexion sur notre thème « désir de paix » : 

Vers une " académie de Paix "

 
-Tandis qu'un petit groupe se rendait à la veillée pascale de l'église de Chevreuse le samedi soir, un autre a pu visionner le documentaire « Pour un monde plus altruiste ». Un documentaire positif, qui portait sur les nouvelles recherches en neurosciences qui font le lien entre la pratique de la méditation et altruisme ainsi que sur de nouvelles expériences inspirées de ces recherches (notamment auprès des jeunes enfants et publics scolaires) : http://www.arte.tv/guide/fr/051656-000-A/vers-un-monde-altruiste.
 
- Un cercle de réflexion sur « l'académie de paix » rêvée sur la base d'un passage d'un article du cheikh Bentounes publié le 06/03/16. De nombreux questionnements, des suggestions, des propositions concrètes ont émergé de ce cercle, avec l'idée qu’il pourrait se poursuivre par des ateliers spécifiques sur la création d'une « académie de paix » : http://www.focolare.org/fr/news/2016/03/04/sceicco-khaled-bentounes-sogno-unaccademia-di-pace/".
 
Ce weekend a donc permis de constater de nouveau que la Paix n'est pas un état facile à réaliser et qu'elle nécessite un véritable travail avec des outils spécifiques associés. Nous espérons reconduire cette expérience l’an prochain, avec de nouveaux groupes de cheminant de tous horizons. Le but étant d’ouvrir cette expérience le plus largement possible et, à terme, de proposer plusieurs rendez-vous annuels sur ce thème.
 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir