Rencontre à Château-Mercier (Valais), 2015
Un marcheur bien encadré à son arrivée à Cordoue
Merci aux scouts musulmans pour leur accueil à Cordoue, 2010
En Valais, le lieu des Rencontres Orient-Occident
Cercle de dialogue à Venise
Vue de la cathédrale de Compostelle
Rencontre à Kfarmichke, Liban, 2013
Le mémorial de Srébrénica, 2015
Cercle de fraternité sur la route de Cordoue, 2010
Marche en Bosnie, 2015
Sous le soleil de novembre en Andalousie, 2010
Participants aux Automnales 2015 à Lérins
Vers Moulay Abdessalam, sanctuaire soufi, Maroc, 2012

L'aube

En ces temps-là, le roi voulut regrouper tout le savoir disponible dans le monde connu pour le partager avec son bon peuple. Il décida donc de fixer avec les plus érudits et des représentants de toutes les castes, la définition des mots et la description des choses.
Encore au début de son immense ouvrage, la savante équipe choisit en ce jour de trouver un commun accord pour définir l’aube.

 

 Aube

 

Le représentant des Bergers s’avança et dit : l’aube s’installe lorsque toutes les étoiles se sont effacées dans le ciel, sauf la nôtre, que l’on peut encore distinguer quelques temps. Cet intervalle très précis marque ce moment privilégié que l’on nomme « aube ».

Le Scientifique prit alors la parole : nous sommes là dans mon domaine et je peux vous définir très précisément ce que l’on nomme l’aube : c’est le moment au lever du jour où la mesure de la luminosité est parfaitement à mi-chemin entre l’obscurité totale et l’éclat du midi ensoleillé.

Le Pèlerin ne s’était pas beaucoup exprimé jusqu’ici, il surprit ses voisins en se levant pour déclarer : l’aube du jour est comme l’aube de l’humanité, c’est quand la lumière croît suffisamment pour reconnaître sur l’inconnu qui me côtoie le visage de mon frère...

D'après Dominique Chappot

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir