Association Compostelle - Cordoue


Pourquoi Compostelle et Cordoue ?

L’homme est pèlerin sur la terre, sa vocation est de se mettre debout et de marcher
c'est « l’esprit de Compostelle ».
L’homme est un être de relation, destiné à « vivre ensemble » avec ses semblables de cultures différentes :
c’est « 
l’esprit de Cordoue »

Marcher, Dialoguer, Comprendre


 


Rencontre à Château-Mercier (Valais), 2015
Marche en Bosnie, 2015
Merci aux scouts musulmans pour leur accueil à Cordoue, 2010
Vue de la cathédrale de Compostelle
Cercle de fraternité sur la route de Cordoue, 2010
Sous le soleil de novembre en Andalousie, 2010
Participants aux Automnales 2015 à Lérins
Cercle de dialogue à Venise
Rencontre à Kfarmichke, Liban, 2013
Vers Moulay Abdessalam, sanctuaire soufi, Maroc, 2012
En Valais, le lieu des Rencontres Orient-Occident
Le mémorial de Srébrénica, 2015
Un marcheur bien encadré à son arrivée à Cordoue

Nos cercles de dialogue

L'association propose à ses membres de marcher, dialoguer et comprendre. Soit d'être actifs avec leurs jambes, leur coeur et leur tête, Sans dialogue, peu de chance de bien vivre ensemble. Dialoguer est donc central dans la proposition de Compostelle-Cordoue. Dialoguer, c'est ouvrir son coeur à l'écoute et aussi savoir " se confier " à l'écoute du groupe. L'association propose la pratique des cercles de dialogue dans toutes ses activités

Pour mieux comprendre comment " marche " un cercle de dialogue : un document à télécharger

Tags: cercles, méthode, Grenoble, Château Mercier, Paris, Semaines Sociales de France, SSF, Saint-Maurice,

Les cercles de conversation

Un processus d'échange par « résonnance » :

Ecouter la diversité plutôt que confronter les différences

Lorsque des personne se réunissent pour échanger à propos de leur vécu, dans le but de mieux se comprendre ou d'améliorer leur capacité de vivre ensemble, elles le font généralement sur le mode de l'échange d'opinions, de la confrontation des idées et des pratiques. Elles parviennent la plupart du temps, au mieux à une écoute polie ou au pire à un dialogue de sourds.