Le mémorial de Srébrénica, 2015
Un marcheur bien encadré à son arrivée à Cordoue
En Valais, le lieu des Rencontres Orient-Occident
Cercle de dialogue à Venise
Vue de la cathédrale de Compostelle
Cercle de fraternité sur la route de Cordoue, 2010
Rencontre à Kfarmichke, Liban, 2013
Sous le soleil de novembre en Andalousie, 2010
Participants aux Automnales 2015 à Lérins
Marche en Bosnie, 2015
Vers Moulay Abdessalam, sanctuaire soufi, Maroc, 2012
Rencontre à Château-Mercier (Valais), 2015
Merci aux scouts musulmans pour leur accueil à Cordoue, 2010

Mathieu et Françoise sont partis sur la route de la soie

bonjour à tous,
 
Vous nous avez suivi il y’a deux ans l'année entre Istanbul et Téhéran et l’an dernier entre Téhéran et Bishkek. Nous continuons cette année  notre longue marche sur une des anciennes routes de la soie en joignant Haridwar en Inde à partir de Och au Kirghizstan, en traversant un petit bout de la Chine et le Pakistan. Partis le 29 août de Paris, nous espérons atteindre notre but début décembre.
 
Je vous invite à nous suivre tout du long de notre pérégrination, sur notre blog intitulé « Sur les routes d'Istanbul à Haridwar », grâce au lien : 
 
 
Vous pouvez laisser vos impressions et commentaires (voir en bas de la colonne de droite sur la page d’accueil) et/ou être informés par courriel de tout nouvel article déposé sur le blog (voir en bas de la page d’accueil).

Au plaisir de vous lire et à très bientôt.

Françoise Simonot-Lion et Matthieu de Lamarzelle

La JIVE, c'est quoi ?

Une Journée Internationale du Vivre Ensemble

Contribution à l’effort mondial pour l’atteinte des 17 objectifs de développement durable
« Éradiquer la pauvreté, protéger la planète et garantir la prospérité pour tous »
 
Lors de la clôture du 1er Congrès International Féminin que AISA ONG Internationale a organisé à Oran en Algérie en octobre 2014, la Déclaration d’Oran a vu le jour. Parmi les recommandations de cette déclaration figure la proclamation d’une Journée Internationale du Vivre Ensemble (JIVE). Depuis cette date, AISA ONG Internationale est porteuse de ce projet et a rencontré, à travers le monde, de nombreuses personnalités, institutions et organisations agissant dans de multiples domaines. Ainsi en octobre 2016, le Président d’honneur de AISA ONG Internationale, le Cheikh Khaled Bentounes, a rencontré M. Peter Thomson, Président de l’Assemblée Générale de l’ONU à qui il a remis le dossier de la JIVE.
Le 29 mai 2017 a été signée à Paris une déclaration qui a été présentée à l’Assemblée Générale des Nations Unies en septembre 2017 à New York.
Cette déclaration a été préparée par une Journée Internationale du Vivre ensemble tenue à Paris le 19 mai 2017 dont le compte rendu est accessible ici.
 
 
 

 

D'Istanbul à Téhéran

Notre ami Matthieu de Lamarzelle est reparti début juillet d'Istanbul. Avec Françoise Simonot-Lion il emprunte une ancienne route de caravaniers pour rejoindre TéHéran.

Alain Simonin, président de Compostelle-Cordoue vient d'envoyer au webmestre le lien vers leur blog . C'est un devoir agréable et amical pour lui de le partager avec les visiteurs du site. Voir ci-ressous les premières impressions d'Alain;

Comme le bruit d'une brise légère

11 Jan 2016 
Un partage très touchant... en écho d'une belle rencontre qui fut un moment magique
Des membres de la confrérie Alawiyya d'Algérie ont envoyé à l'antenne de Paris de Compostelle-Cordoue
le texte de la Lettre de Mgr Vesco, évêque d'Oran, pour Noël 2015 dont nous reprenons le titre pour cet article
En fin d'article, lien vers une video de la soirée. 
 
L¹année qui vient de se terminer a été marquée par la violence barbare perpétrée au nom de Dieu. Cette violence a été assourdissante lorsqu¹elle a frappée la France à deux reprises, elle est passée presque inaperçue aux yeux du « monde » lorsqu¹elle a frappé quotidiennement en tant de lieux oubliés et négligés. Dans ce vacarme de la barbarie d¹un autre âge et d¹un islam défiguré et stigmatisé, le quotidien de nos vies en Église et en Algérie passe bien inaperçu. Il n¹est certes pas exempt d¹incompréhensions et de difficultés, mais il est aussi le témoin discret de tant d¹autres initiatives, de tant d¹autres paroles, de tant d¹autres gestes d¹humanité. Notre vocation est de les recueillir comme on recueille la rosée au matin pour s¹en abreuver, avec patience, en pensant que jamais elle ne suffira à étancher notre soif.