Association Compostelle - Cordoue


Pourquoi Compostelle et Cordoue ?

L’homme est pèlerin sur la terre, sa vocation est de se mettre debout et de marcher
c'est « l’esprit de Compostelle ».
L’homme est un être de relation, destiné à « vivre ensemble » avec ses semblables de cultures différentes :
c’est « 
l’esprit de Cordoue »

Marcher, Dialoguer, Comprendre


 


Vers Moulay Abdessalam, sanctuaire soufi, Maroc, 2012
Merci aux scouts musulmans pour leur accueil à Cordoue, 2010
En Valais, le lieu des Rencontres Orient-Occident
Rencontre à Château-Mercier (Valais), 2015
Un marcheur bien encadré à son arrivée à Cordoue
Participants aux Automnales 2015 à Lérins
Cercle de fraternité sur la route de Cordoue, 2010
Rencontre à Kfarmichke, Liban, 2013
Sous le soleil de novembre en Andalousie, 2010
Cercle de dialogue à Venise
Le mémorial de Srébrénica, 2015
Marche en Bosnie, 2015
Vue de la cathédrale de Compostelle

La création de l'association Compostelle-Cordoue.

En 2008, Gabrielle Nanchen, pèlerine de Compostelle, indignée par la figure de saint Jacques Matamore publie De la Reconquista à la réconciliation. En 2009, elle réunit des amis pèlerins pour passer de l'indignation à un projet. Le choix se porte sur l'organisation d'un colloque à Cordoue, avec le partenariat d'AISA sur le thème Un chemin vers la compréhension et le dialogue.

Passer du Matamoros à l'Amamoros

Ce colloque est précédé de marches symboliques de Compostelle et Mérida à Cordoue, sur les pas des chevaliers de la Reconquista, nous voulions aller à la rencontre et non pas conquérir. Voila l'origine du nom de l'association Compostelle-Cordoue. Dans son intervention au colloque, le père jésuite, Paolo Dall'Oglio, fondateur de la communauté de Mar Moussa en Syrie à invité les participants à passer du Matamoros à l'Amamoros. C'est dans cet esprit que l'association poursuit son activité depuis 2012.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir