Association Compostelle - Cordoue


Pourquoi Compostelle et Cordoue ?

L’homme est pèlerin sur la terre, sa vocation est de se mettre debout et de marcher
c'est « l’esprit de Compostelle ».
L’homme est un être de relation, destiné à « vivre ensemble » avec ses semblables de cultures différentes :
c’est « 
l’esprit de Cordoue »

Marcher, Dialoguer, Comprendre


 


Novembre 2016, rencontres en Palestine et à Jérusalem

Premier départ, premier cercle de fraternité
Réunion avec le chef de camp bédouin de Mar Saba et avec les 2 guides Nidal et Munahad
Halte au 2e camp bédouin de Rashadaya
Camp de réfugiés de Aida, près de Bethléem? S'évader par l'imaginaire
Anton Goodman (The Abraham Fund Initiatives)
Les enfants jouent avec nos petits cadeaux
Cercle de réflexion
Réunion avec le chef de camp bédouin de Mar Saba et avec les 2 guides Nidal et Munahad
Réunion avec le directeur de Masar
D israélien (tient à garder l'incognito)
Photos du père et du fils d’Abdelfattah Abusrour assasinés
Repas dans une famille palestinienne de Beni Naim
Pèlerin fasciné par les étals à Jérusalem Est
Maisons chaleureuses
Le Directeur du centre culturel du Camp d’Aida Al Rowwad : Abdelfattah Abusrour
Mira Awad (Chanteuse et militante)
Rencontre avec Mira Awad, chanteuse israélo-palestinienne
Hebron. Conférencière de l'Association France-Hebron
Hebron. Conférencière de l'Association France-Hebron
Hebron. Conférencière de l'Association France-Hebron
Conférencière de Yad VaShem
Veillée musicale à Mar Saba
Réunion avec le chef de camp bédouin de Mar Saba et avec les 2 guides Nidal et Munahad
Notre guide nous raconte ce puits romain

Novembre 2016, Jérusalem

Jérusalem
Jérusalem
Jérusalem
Jérusalem
Jérusalem
Jérusalem
Jérusalem
Jérusalem
Le dernier Cercle à Jérusalem
Jérusalem
Jérusalem
Jérusalem
Jérusalem
Jérusalem
Jérusalem
Jérusalem
Jérusalem
Jérusalem

Nos rencontres

Compte rendu d'une table ronde sur le thème « Croyances et citoyenneté », tenue avec une cinquantaine d’élèves de 1ère d’un lycée de Seine-Saint-Denis, le 28 septembre 2016.

L‘actualité si chargée de ces derniers mois ne fait qu’accentuer l’urgence à poursuivre ou à créer les occasions d’un dialogue permettant une libération de la parole de façon dépassionnée. Les religions ne sont-elles que des fauteurs de troubles à l’origine de tant de conflits ? Que faire des exhortations à la violence ? Où situer la légitimité des textes fondateurs ?

Les trois intervenants présents (*) n’étaient pas là pour représenter leur religion respective mais pour dire en tant que citoyens croyants les liens qu’ils percevaient entre laïcité et croyances, autrement dit : l’exercice de la citoyenneté peut-il inclure des convictions humanistes et religieuses ?

Pendant deux heures sans interruption, les élèves, en majorité de religion musulmane ou chrétienne, mais aussi agnostiques, bouddhistes ou hindouistes, ont questionné, exprimé leurs peurs, cherché à comprendre : en face, pas de langue de bois mais de la clarté dans les réponses et surtout une écoute respectueuse face à tant d’inquiétudes légitimes.

Les questions ne recevaient pas de réponse unique mais des réponses complémentaires. Cette entente évidente entre ces témoins de foi (en l’homme, en Dieu) était, à elle seule, une réponse structurante pour des jeunes dont la quête de repères est forte.

Cette séance leur a entrouvert des portes qu’ils ne soupçonnaient pas et les a renvoyés à une exigence de recherche, d’interrogations nouvelles, de nécessité de rencontres aux périphéries de leur propre croyance. « La diversité des religions est une chance, aucune ne peut s’approprier Dieu » affirmait Yann Boissière.

Oui, la laïcité, qui garantit à tous la liberté de ses croyances, est un élément incontournable du « vivre ensemble » et cette démarche, organisée conjointement avec AISA, a cherché à le concrétiser.

Agnès Legrix,

Compostelle-Cordoue, Ile de France

*Les intervenants :

Yann Boissière du MJLF (Mouvement juif libéral de France) initiateur des « Voix de la Paix » (mairie de Paris, 22mars 2016)

Hubert de Chergé (frère du prieur de Tibhirine) militant au GAIC (amitié islamo-chrétienne)

Fouzia Oukazi, enseignante, auteure du livre Le Coran lu par une femme.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir