23 adultes et une troupe de Scouts Musulmans de France ont parcouru la route.

Alain Simonin l'a vécue comme :

Une symphonie du Nouveau Monde

Marcher pour refaire société

Imaginer une colonne s’étirant au fil de 60 km de marche, composée de 20 adultes entre 40 et 78 ans, de diverses croyances, et 11 jeunes scouts musulmans. Ils rient, chantent à la joie d’être ensemble, rechignant parfois devant l’effort ou des cailloux sur lesquels ils s’encoublent. La colonne veut relier Cannes, la ville de la marche annuelle du Vivre ensemble, à Nice, la ville d’un récent martyre. Durant 6 jours, dormant sous tente ou dans des gîtes de rencontre.

Tous ces marcheurs se sont retrouvés pour marcher-dialoguer-comprendre. C’est la devise de l’association Compostelle-Cordoue qui, en partenariat avec Vivre Ensemble à Cannes, a mis sur pieds ce pèlerinage intergénérationnel et interconvictionnel.

Marcher, dialoguer, c’est le lot de beaucoup de gens. Mais comprendre ? Et d’abord comprendre quoi ? Trois thèmes majeurs ont alimenté nos échanges. La planète qui bascule inexorablement vers le réchauffement climatique. Les colonnes de réfugiés qui, aux quatre coins du monde, se heurtent aux barbelés ou à la mer de tous les dangers. La violence endogène qui pousse des humains à en tuer d’autres, emportés par leurs idées dominatrices. Trois thèmes d’une actualité criante, qui touchent autant les jeunes que les séniors et qu’il nous faut affronter avec discernement et espérance. Trois thèmes dont les villes de Cannes et de Nice sont, à divers titres, des emblèmes.

Alors, la magie de la marche opère et ouvre les esprits et les coeurs. Une certaine « bienveillance » s’est répandue dans le groupe tout entier, sans qu’on sache d’où elle est venue. Chacun est attentif à l’autre et l’entraide entre les séniors et les jeunes scouts fait merveille. Aux étapes, nos rencontres successives avec des acteurs locaux engagés dans l’un ou l’autre des trois thèmes, se sont révélées d’une extraordinaire richesse. Sans doute par l’étonnant pouvoir de questionnement que des « visiteurs » déclenchent chez leurs « hôtes ». Comme, loin dans le temps, trois anges visitant Abraham et sa famille ont ouvert le monde aux questions essentielles. Car les pèlerins, en marchant, s’interrogent eux-mêmes au plus profond. C’est cette altérité partagée dans l’intimité de la marche qui contribue à fonder un vivre ensemble aux dimensions plus larges, dans les quartiers, les villes, les régions, les pays, jusqu’aux dimensions de la planète. Et par leur esprit libéré du poids de corps, ces pèlerins d’un nouveau monde, ont pu, lors des diverses tables rondes organisées en fin d’étape, inviter chacun à s’ouvrir au partage d’une réflexion cruciale pour demain.

Ainsi, avons-nous eu l’impression, durant cette semaine où l’espace et le temps nous sont apparus sans limite, que nos pas avaient inscrit dans le sol, les notes de musique d’une nouvelle « symphonie du Nouveau Monde ». Un nouveau monde qui ne voudra pas contempler ses découvertes dans son propre miroir et réduire le travail de l’autre à la satisfaction de ses propre besoins. Mais un nouveau monde qui, main dans la main avec l’inconnu enfin reconnu comme son semblable, construira des villes, des quartiers, des familles, des forêts, des montagnes, où le respect, la bienveillance, la vitalité, le partage, l’amitié, seront les maîtres mots.

Alain Simonin et toute l’équipe des marcheurs

Journal sensible de la marche par Olivier

Chers amis et marcheurs de Compostelle Cordoue,

Par la voix de Michel notre président à Vajra Yogini, j’ai décidé de vivre cette marche de Cannes à Nice…

Un chemin d’imprévus, de beaucoup de Rencontres riches et variées à travers la marche, la parole, les temps de repas où j’ai pu me joindre aux scouts avec joie. Bien sûr le Chant a nourri ce corps et cette ambiance de louange et nous a apporté de la Joie et de la fraternité. Sans oublier la flûte magique de Michel ni le Bus, entité vivante manœuvrée par le célèbre tandem Dominique /Roger qui ont donné beaucoup de leurs personnes pour la réussite de ce périple.

La marche pour la paix à Cannes, c’était fort de café avec toute cette richesse humaine, les policiers restent encore étonnés des acclamations des jeunes et quel enthousiasme de la mamie américaine, n’est -ce pas Safa ? J’étais aussi ému de voir les visages des différents représentants religieux…

Pour la fête des 10 ans de vivre ensemble j’ai écrit quelques phrases : nôtre sœur Nanou dit : «

D’abord ça se passe à l’intérieur de Nous ». Lama Théor : « ce qui apparaît dans le monde ça se construit dans notre esprit. Avant l’écologie intérieure, il y a la tolérance d’avis différents, cependant les notions communes d’amour, bienveillance, compassion, l’éthique au sens de discipline sont là»

Tout ça ne constituerait il pas du Respect, peut- être la forme la plus haute d’amour ?

Frère Vladimir que nous retrouverons sur l’île de Lérins parle de convertir tous les matins son regard sur la création en passant de l’exploitation agricole à un don, une communion. Ça nécessite de modifier ses pratiques de viticulture et de culture de l’Olivier en prenant Soin, en laissant le temps au temps. Créer un monastère vert, tous les matins vivre une contemplation avec la création ça dit où vous en êtes.

J’ai noté l’intervention douce et vigoureuse de Nanou qui dit : Cherchons les grains de sable (la conscience individuelle liée au cœur) pour enrayer le bulldozer car si on ne pense pas collectif, on va Crever !!! Aussi se remonter les manches et passer à l’action , Nanou parle du cercle, pas de chef, c’est la sociocratie.

Ah que j’ai aimé et que j’aime ces temps de cercle entre Nous, cela me rappelle les indiens d’Amérique qui respectaient Notre mère la terre et étaient en lien avec le grand Esprit … souvent plus proche que l’homme blanc qui a conquis ses terres là au prix d’un génocide …certes les autres races humaines ont aussi décimés leurs frères en leur temps, l’histoire le montre …

Gardons l’espérance malgré tout, que l’amour, la fraternité et la lucidité aient le dernier mot…

Quel plaisir, quelle joie d’entendre et de voir le Cheik Bentounès (un grand et beau Merci Sophia de m’avoir présenté ton papa) en présence de nos scouts d’Empalot qui vivaient une Rencontre importante. En tout cas le lien, le respect et l’écoute étaient au rendez- vous. C’est dur d’écouter, toute une pratique de l’attention et de l’ouverture du cœur…. Le Cheik racontait

L’origine des Scouts Musulmans de France le 18 janvier 1991 où il y avait un risque réel de 3éme guerre mondiale, un moment de doute, friction, d’incompréhension.

Après des années de dialogue, persévérance, le 8 décembre 2017, 193 pays à travers l’Unesco une branche de l’ONU votent oui pour créer une Journée Internationale du Vivre en Paix, la JIVEP, pour vivre ensemble en unité, tout un travail d’investigation symbolique. Les SMF sont un modèle pour les autres pays, on travaille sur un projet éducatif… Je remercie Aïda et Stéphane pour leur action et présence au sein des SMF et pour leurs partages sincères pendant cette marche de Cannes à Nice.

Je suis touché par la parole du Cheik Khaled Bentounès qui dit « le protocole de Médine, le premier acte le prophète Mohammed, où est né la notion de la Oumma ? La communauté réunit trois tribus juives et des musulmans… La Mère c’est celle qui accueille tous ses enfants.

La fête de Noël était partagée au Caire par des musulmans et des chrétiens, l’Emir frappait une monnaie. Merci Mr Khaled Bentounès d’avoir pu marcher à vos côtés au centre Marthe Robin avec ses beaux arbres, animaux, une pierre imposante près de la chapelle … Quel bel endroit de paix et de simplicité où j’ai ressenti une paix du Cœur. Nous, les anciens nous avons passé quatre nuits là bas…

Auparavant nous avons logé deux nuits à Théoule sur mer, maison Sainte Camille, un lieu de mixité sociale extra- ordinaire qui accueille des handicapés, une maison de retraite et des gens de passage. Tout ceci à un prix abordable pour la région avec vue sur la mer. Et OUI, Mesdames et Messieurs…

Pas forcément dans l’ordre chronologique, nada te turbe, nada te espante …solo Dios basta … Un des chants sacro- saint de Compostelle Cordoue, n’est-ce pas Alain ? Je suis éternité lorsque je cesse de m’identifier au temps (Angélus Silisius).

La Marche guidée par nôtre ami Bernard m’a ravi le cœur et l’âme, une impression d’elfes, d’anges dans la nature était saisissante. Comment ne pas vous faire partager cette parole découverte dans un livre emprunté à notre ami Daniel qui s’intitule le vol du Loriot : « les chemins sont des rivières immobiles dès que je marche elles se remettent à courir ».

Merci Daniel, pour ton chant, ta joie de vivre et le partage du bon vin, ton amour et vécu du scoutisme incarné et ton action au sein de « Démocratie et Spiritualité.

Un des thèmes proposés pour notre marche étant la violence : j’en profite pour vous avouer que le vin aidant et la passion un peu exacerbée, mon écoute se trouva affaiblie et je manquai de discernement à l’égard d’un de nos amis, par discrétion je tairais son prénom. Je luis présentais mes excuses.

Une autre phrase du vol du loriot attira mon attention:il suffit de parler calmement pour qu’à nouveau les oiseaux viennent se poser entre les mots , où et à quel moment suis-je violent? Serait- ce la peur qui rend violent ? Le manque d’écoute ? etc…. Le fait d’être égo centré à ce moment là, s’identifiant à une expérience malheureuse …. Au lieu de vivre une expérience Théo centrée avec plus de recul, de discernement, car nous ne sommes plus tout seul, consciemment…

Quand notre ami Stéphane a parlé de l’expérience de vie de Magda Hollander-Laffont, j’ai eu l’impression qu’elle était parmi nous cette survivante de la Shoa.

Ce témoignage m’a frappé …Qu’attends tu Olivier pour acheter le livre demain au creux de nos mains, chez Bayard ? J’attends qu’il neige ou noël … ça tombe bien ça arrive à grands pas.

L’excursion sur l’ile aux moines de Lérins fût riche, les SMF ont découvert une célébration chrétienne et ont pu se baigner. Les seniors un peu révolutionnaires au goût de frère Vladimir sont rentrés dans le vif du sujet concernant les questions d’évolution de l’église. Un dialogue vrai et constructif à mon goût avec de l’humour réciproque à la clef ce qui n’est pas sans déplaire à la parole de Claude Nougaro, le célèbre chanteur Toulousain « Saint Pierre donnez -moi la clef »

A ce sujet, j’ai pu vous rencontrer de manière personnelle ou à deux, à travers le chant, que ceux soient les plus jeunes Loubna et Safa, Sofiane et Anis puis les anciens avec un échange particulier avec Alain le chef de Chœur… et bien sûr lors de nos chants collectifs…je suis persuadé qu’à travers le chant, le corps et le cœur s’ouvrent et nous touchons des dimensions angéliques et fraternelles. Je remercie tous mes frères et sœurs d’avoir joué le jeu, pardon la partition. Le chant des baleines qu’est- ce que c’est beau, vous connaissez ? Le chant peut être un moyen de réconciliation : quand Saint François apprend que l’évêque et le maire d’Assise sont fâchés, il est affligé et déjà bien malade il ne peut se déplacer. Saint François rajoute un couplet à leur intention. Il envoie ses frères chanter et la réconciliation a lieu. Il faut dire aussi que le Maire et l’évêque aimaient beaucoup Saint François d’Assise.

En cet Instant du vendredi 30 Octobre nous allons vivre un grand moment de prière célébrée par nos Amis musulmans. C’est une découverte pour moi, cela se passe vers 12h dans la Nature. Nous avons un peu marché avant pour évacuer nos émotions liées à un trajet difficile dans le Bus. Merci Leila pour nous avoir proposé cela et merci pour ta douceur incarnée. Notre ami Hadji mène la prière, j’ai ressenti un beau moment de ferveur, de connexion à la Terre, d’humilité et là le groupe de prière change le climat.

Cela a un goût d’éternité et de relation à plus grand que soi, un mystère…. En plus voir des personnes avec qui nous avons marché, dialogué, essayé de comprendre sans saisie est d’autant plus saisissant. A l’écoute réciproque. Les témoignages de Sofiane, Hadji et Safa m’ont particulièrement touchés. Peut -être l’écoute est elle plus favorable ou différente dans la nature ou un Beau jardin ?

Merci Infiniment pour ce partage de la tradition musulmane Fraternelle.

Nous arrivons au samedi et oui déjà, à Nice ou Nous allons enfin loger sur le même lieu… Avouons que ça simplifie les choses. je suis émerveillé de rentrer pour la première fois dans une auberge de jeunesse moi le vieux de 54 ans … Les Camélias fleurissent mon petit cœur d’enfant !!! j’aime le cœur de Nice et là je vis les moments les plus intenses et surtout les plus denses du voyage.

L’hommage à la cathédrale ND de Nice le 29 octobre 2021 est profond avec trois temps, les témoignages des politiques, l’hommage musical de toute Beauté et la célébration liturgique…

Le discours de Darmanin reste ouvert et il nomme la communauté musulmane. Je suis sensible à la messe, au fait de faire mémoire aux 3 victimes d’un acte insensé. Le timing reste serré car le restaurant nous attend: j’ai passé un beau et bon repas avec les jeunes en face de Sofiane que j’ai trouvé attentif, nous avons pu mieux nous connaître. Je suis heureux de partager ce repas à leurs cotés.

Plus tard Nous arrivons à l’échange sur les actes de terrorisme. Comment les uns et les autres vous avez vécu ces 2 tragédies terribles. 2016 l’attaque civile et républicaine et l’an dernier la communauté de Nice. L’Iman Abdelkader dit qu’on ne s’y attend pas, le terrorisme n’a aucune distinction, il est aveugle dans sa violence, une horreur qu’on ne peut même pas s’imaginer, émotion passée face à cette évidence, qu’est ce qui a motivé cet acte? Le terrorisme Islamiste : on est pris par la torpeur, avant ça on pense aux victimes, à leurs familles. L’Essentiel si ce terrorisme nous divise il aura gagné. Après 2015 au bataclan avec Philippe Asso, la force des croyants c’est d’UNIR les Cœurs, Unir les Âmes. Après l’attentat Philippe Asso m’interpelle en disant mon Bien Aimé en arabe. Je vois et j’entends que l’imam est particulièrement touché par cette parole de Fraternité. Restons fixés sur l’essentiel, message de paix, de fraternité et d’altruisme. En occident on est passé d’une société très communautaire à une société très individualiste. Le chacun pour soi a ses limites!!!

Avant on était défini par le groupe, maintenant je choisi sur Facebook !

Pourquoi a t’il fait cet acte là? Comment quelqu’un peut il décapiter avec un couteau ?

Voir le danger à l’extérieur de soi, l’autre n’est pas mon ennemi. La réponse : la justice, pouvoir vivre ensemble avec des règles communes. Éduquer, faire sortir du chemin j’ai toujours raison, il n’y a que moi qui compte. L’Alliance n’est pas fusionner, différences et divergences. J’ajouterai la fusion c’est la confusion, unis et différenciés, un Olivier ne donne pas des prunes et la vigne du cacao !

L’Amitié et le Respect au quotidien, revivre au quotidien le bien commun. Et oui Mr Abdelkader Nous sommes de passage sur cette terre, des locataires. Donner la mort sur internet c’est très violent, j’ajouterai que les mêmes circuits neuronaux ne sont stimulés que si on passe à l’acte : on devient ce que l’on pratique. Le pardon c’est vouloir créer des liens, continuer à trouver des lieux pour se donner, avoir le désir du bien commun, il y a le besoin de se réécouter. On marche ensemble, j’ai intégré quelque chose de l’autre.

Philippe Janssen historien dit : vivre ensemble chez les politiques c’est rechercher un consensus, accepter les désaccords. J’ajoute que les désaccords sont une richesse tant qu’il y a le respect, je n’ai pas à me sentir en danger.

Philippe Asso : pourrions Nous ne pas penser avoir des solutions ? Peut- on s’interroger par rapport à ce qui se passe ? Le constat est que là où il y a de l’humanité il y a de la violence, en moi il y a de la violence. A Nice on n’a pas voulu voir la question du terrorisme islamiste, il y a une non culture de réaction à la violence. Les jeunes confrontés à la violence sont à poil.

Le terrorisme djihadiste, islamiste n’est pas bête, Hitler c’est grandiose. Il développe une rhétorique judéos croisés. Pourquoi Nous sommes faibles parce que nous ne sommes plus confrontés à la violence. L’autre constat fondamental c’est créer, vivre des relations, la religion de l’amour, comprenons, analysons, soyons pragmatique. Je note que la différence nous enrichit.

Avner Soudry est né dans une famille juive. Que dois-je faire dans ce monde ? j’ai vu d’autres voies avec les musulmans et les chrétiens. Le coran et la bible sont des voies civilisatrices des religions. La religion chrétienne c’est la révolution de l’Esprit. La religion a fait beaucoup de dégâts et de guerres.

Genèse 17 verset 1 je Suis Dieu El Shaddaï , marche en ma présence et Sois intègre .La fonction et le droit dans ce monde c’est continuer la création de Dieu. Je me méfie du dialogue cultuel, je préfère le dialogue culturel. Au quartier Ariane il y a un niveau de vie inférieur avec une majorité de musulmans, il y a eu un enrôlement en Syrie.

Philippe Asso ; en France on a abandonné l’éducation c’est le néolibéralisme, renoncé à tous les rites sociaux éducatifs. On rentre dans la société à travers le rite. J’ajoute que c’est fondamental pour passer de l’adolescence à l’âge adulte. Le contre- exemple c’est le scoutisme, un lien dans la dynamique du faire.

Notre Ami Daniel pose la question du potentiel de violence que suscite les religions ?

Comment on peut réfléchir sur ce potentiel de violence ?

Suis-je le Gardien de mon frère ? Dieu parle à quelqu’ un…

La fraternité c’est la plus grande faiblesse de l’humanité, l’action menée pour changer les choses peut être l’action du colibri. Saluons ici la mémoire de Pierre Rabhi un amoureux de la terre en fraternité Salaam Pierre, Shalom, Shanti, pax etc… Merci à toi Pierre pour ta contribution et ta transmission à un monde plus fraternel.

Le témoignage d’Abdelkader est saisissant, la rencontre à Saint Honorat nous a fait gagner 10 ans de je ne sais plus. Rencontrer ses frères quoi de plus riche Olivier ? Celui qui aime demeure en Dieu et Dieu demeure en lui (saint Jean) Voir Dieu ou plus grand que soi pour ceux à qui le mot Dieu donne de l’urticaire dans l’homme et vice versa l’Homme uni au transcendant. La lumière on ne la voit pas c’est elle qui Nous donne à voir. Le clair-obscur et les ténèbres supra lumineuses, la recherche sur la physique quantique et les mystiques non allumés, néanmoins bien éclairés l’expriment…

Le 30 Octobre Nous vivons une rencontre au sujet des migrants, je suis crevé et le thème difficile humainement m’incite peut- être à plus de torpeur. Voici quelques mots que j’ai pu écrire :

L’importance de Redonner à la personne humaine sa dignité humaine, c’est une Rencontre d’homme à homme, de cœur à cœur.

Comment dans ce que tu vis puis je t’apporter quelque chose ?

Les causes de la migration sont à 70 % liées à la politique interne de dictature, les questions religieuses et l’islamisation intégriste. L’homme reste un loup pour l’homme et les guerres arrangent malheureusement certains économiquement. Les migrants humainement parlants sont porteurs d’espérance. Entre 2016 et 2018, les équipes SOS méditerranée ont secouru 29523 personnes !!! ce que vous avez fait au plus petit d’entre les miens c’est à moi que vous l’avez fait …et 6 nouveaux nés ont vus le jour : le Christ ne naît il pas humblement dans une crèche ou plutôt une grotte, il n’y a plus de place à l’Hôtellerie, est ce un hasard tout cela ???

Je reviens à nos frères migrants, les demandeurs d’asile dans la pratique ne peuvent pas travailler, leur dignité, on ne peut pas la leur enlever et c’est fondamental de la reconnaître. Se tourner vers un A Venir, un possible martial : chaque demandeur d’asile a un accompagnateur.

L’exemple du marathon: les familles se relaient, coordination, travail en réseau, il y a une action de plaidoyer (Genève) les députés, le gouvernement a son rôle à jouer. Quarante antennes en France, adhérer à l’association permet d’appuyer le plaidoyer…

Tout ça est écrit pèle mêle : été 2015 à Vintimille : pour que cette dignité soit reconnue des kits en sac de propreté sont proposés et ça crée du lien humain… La migration c’est quelque chose qui est tout le temps en mouvement.

Notre monde souffre d’un isolement aussi trouver des moyens de rencontrer des Personnes: ex de la marche fraternelle proposée dans le département Paca, il peut y avoir un thème comme la famille ou le deuil.

Une stèle pour signifier que celui qui sauve une vie sauve le monde entier, Jérusalem, la Shoah. Cette phrase bouleversante est dans le film la liste de Schindler de Spielberg qui était le film phare de sa vie, c’est lui qui le dit.

Notre Ami Michel nous dit qu’on sous-estime le potentiel de don de l’humanité. Le réseau jésuite, l’équipe à Paris est formidable, en mouvement. Elle attire notre attention sur la santé, la bienveillance Le pôle développer: action de sensibilisation en milieu scolaire, atelier avec des jeux. A Madagascar, un village d’agriculteur voir « laudato si » du pape François qui est jésuite de formation et franciscain dans le cœur …Nous sollicitons des personnes qui permettent aux migrants de rester chez eux un temps.

En résumé il était temps n’est-ce pas ? ou peut-être pas ? Peu importe en fait, J’ai vécu cette semaine de Cannes à Nice comme une initiation, la marche a décuplé mon énergie, notre chant a ouvert nos corps et nos cœurs à l’Unisson. La Joie était là, palpable, présente….

J’ai découvert la richesse humaine, le Lien des Femmes avec les jeunes, leur Attention parfois maternante mais que voulez-vous c’est Bien la Femme qui met au monde, qui incarne la Vie humaine. La vierge Marie n’a-t-elle pas mise au monde Yeshoua le sauveur de nos âmes…

Réjouis toi pleine de Grâce, Déo Gracias

J’ai découvert la force du cercle, les liens indestructibles, construits au fil de différentes marches …

Cela m’a apporté de la Joie, du baume au cœur et l’Atterrissage à Toulouse ne fût pas si facile. J’ai vu l’humilité de tous les intervenants que nous avons rencontré. Cela m’a réjoui le cœur, l’humilité c’est la vérité, reconnaître que nous sommes poussière et que malgré Tout un grain de Lumière incréée nous habite.

Une Personne pourrait-elle joindre en annexe le programme suivi ???

Mes Ami(e)s ne le répétez pas, je vous avoue que la symphonie du nouveau monde de notre chef de COEUR Alain m’a bouleversée.

Mes Amis de Compostelle Cordoue, il me faudra toute une vie pour apprendre à aimer gratuitement et oser le demander, étudier et vivre, la Bonne nouvelle est pour ceux qui l’incarnent.

J’aimerai avoir ne serait-ce qu’un mot et surtout une photo de chacun de vous afin d’illustrer ce modeste récit moi qui suis un piètre débutant.

Saint François apprends-moi la Joie et apprend Nous pour ceux qui le veulent…

Olivier

Genève,Paris, Toulouse, Montpellier, Cannes, Nice, novembre 2021

La marche avec le Collectif
« Pour construire la Paix, Osons la Rencontre »

du
Dimanche 21 Novembre 2021 de 10h à 16h à Toulouse


du Jardin Niel (M° St. Agne)  à la
Place du Marché aux Cochons (M° Nougaro)


Thème de la marche :
 « Rencontrer l’autre dans sa différence »

Une centaine de personnes ont marché ensemble le dimanche 21 novembre sur le thème « Rencontrer l’autre dans sa différence » depuis le jardin Niel jusqu’à la place du marché aux cochons avec une halte dans le quartier Arnaud Bernard.

La journée a commencé à 10 heures, dans le jardin Niel où la plaque de l’arbre planté l’année précédente a été dévoilée en présence de Daniel Rougé, adjoint au maire en charge de la solidarité.

Après la traversée du centre ville, les marcheuses et marcheurs ont été accueillis en fin de matinée à l’Ostalada, place Arnaud Bernard, et réchauffés par une soupe et un café. L’occasion aussi d’échanger avec les bénévoles de la structure et des migrants aidés par l’association caritative.

Enfin, le groupe a marché jusqu’à la place du marché au cochons. S’y est tenu un cercle de silence ainsi que les prises de paroles qui ont conclu la journée.

A voir dans les médias :
Le reportage du journal de France 3, au moment 6min30 (durée 2min) : https://www.france.tv/france-3/occitanie/19-20-midi-pyrenees/2914897-emission-du-dimanche-21-novembre-2021.html
L’article dans la Dépêche :
https://www.ladepeche.fr/2021/11/22/la-marche-pour-la-paix-a-la-rencontre-des-migrants-9942782.php

Vous pouvez aussi écouter l’émission « Ma foi j’y crois » (Radio Présence) du 25 octobre ainsi que l’annonce de la marche qui y a été faite :
https://www.radiopresence.com/auteur/benoit-petit

 



Voir aussi : http://pourlapaixosonslarencontre.org/

Pour la "Journée Internationale du Vivre-Ensemble en Paix", ce dernier dimanche 16 mai 2021,

la Coordination INter convictionnelle du Grand PAris (CINPA) - qui rassemble des associations dont Compostelle-Cordoue et des collectifs de convictions très diverses et de toutes religions - a organisé une marche de la Fraternité dans Paris. 
 
Nous y avons ensemble vécu des temps forts d’échanges, de belles rencontres, chanté, écouté des textes lus en ce temps de rassemblement de très grande qualité.