Association Compostelle - Cordoue


Pourquoi Compostelle et Cordoue ?

L’homme est pèlerin sur la terre, sa vocation est de se mettre debout et de marcher
c'est « l’esprit de Compostelle ».
L’homme est un être de relation, destiné à « vivre ensemble » avec ses semblables de cultures différentes :
c’est « 
l’esprit de Cordoue »

Marcher, Dialoguer, Comprendre


 


Nos marches

Embrasser la Méditerrannée

Publié dans Marches

« Le voyage n’a pas d’importance. Il est occasion de se rendre présent, de prendre le pouls des gens, de pacifier la peur, témoigne Matthieu de Lamarzelle qui est moine bouddhiste zen. Quand tu marches à pied, tu as l’impression que le monde est tout petit, que tout se rapproche ; en fait, tout devient accessible ».

Treize mille kilomètres pour embrasser la Méditerrannée. Dix-huit millions de pas pour tenir ensemble les mondes et habiter la paix. Matthieu de Lamarzelle a bouclé, ce samedi 11 octobre 2014, le tour complet, à pied, de la Méditerrannée. A 65 ans, cet incroyable marcheur au long cours, membre de l'Association Compostelle Cordoue, a traversé la Syrie en guerre, la Lybie dans le chaos, l'Algérie plongée dans l'insécurité, pour revenir à la case départ.  

 

Lire la suite

Treize Treize mille kilomètres pour embrasser la mer Méditerranée. Dix huit millions de pas pour tenir ensemble les mondes et habiter la paix. Matthieu de Lamarzelle a bouclé, ce samedi 11 octobre 2014, le tour complet, à pied, de la Méditerranée. A 65 ans, cet incroyable marcheur au long cours, membre de l’association Compostelle-Cordoue, a traversé la Syrie en guerre, la Libye dans le chaos, l’Algérie plongée dans l’insécurité, pour revenir à la case départ.

Source : article M. de Lamarzelle vient de boucler son tour de la Méditerranée de PlaceGrenet
Treize mille kilomètres pour embrasser la mer Méditerranée. Dix huit millions de pas pour tenir ensemble les mondes et habiter la paix. Matthieu de Lamarzelle a bouclé, ce samedi 11 octobre 2014, le tour complet, à pied, de la Méditerranée. A 65 ans, cet incroyable marcheur au long cours, membre de l’association Compostelle-Cordoue, a traversé la Syrie en guerre, la Libye dans le chaos, l’Algérie plongée dans l’insécurité, pour revenir à la case départ.

Source : article M. de Lamarzelle vient de boucler son tour de la Méditerranée

Commentaires

#3 André Weill 04-11-2014 09:35
Ce qui importe est d’être en marche. N’ai-je pas traduit le "makaroï" des Béatitudes non par le fameux et sempiternel : "Heureux ceux qui... ", mais par un "En marche ! " exclamatif, qui est beaucoup plus proche de l’hébreu ashréi que ne le traduisait makaroï ? Là aussi, il y a eu déperdition et dénaturation de l’essentiel : car le bonheur n’est pas dans la satisfaction, mais dans le fait de se sentir et d’être toujours "en marche". André Chouraqui
#2 André Weill 03-11-2014 20:18
Il est difficile de soutenir que cet évènement marche Méditerranée n'est pas une activité intrinsèque de CC quand on considère
1 l’implication financière
2 les discours officiels à Cordoue et la place dans le site de CC
3 la collaboration demandée par notre prsdt honneur à Paradigma Cordoba
4 le communiqué de presse du 13 sept. de l’association, comportant le logo et référençant le président comme contact et relation presse
5 tous les CR de réunion comité qui parlent continument du sujet / c’est probablement le sujet le plus couvert depuis un an et demi

6 les 5 pages du livre de l’association consacrées à Paris Alexandrie da,ns le chapitre “continuer à marcher dans l’esprit de Cordoue ”

7 les automnales 2012 où avait été demandé et accepté le principe d’activité à part entière de cette marche. Un seul s’était opposé, je ne sais plus qui.
#1 Editeur 29-10-2014 14:26
La suite se trouve curieusement sur un site extérieur.
Pourquoi ? Parce qu'il ne s'agit pas d'un projet associatif mais d'un projet de trois membres de l'association, complètement réalisé par un seul.
Projet exceptionnel par son ampleur dont l'association profite pour faire parler d'elle.
J'ai écrit et maintiens que cette utilisation me gêne, même si les marcheurs n'y voient pas d'inconvénients. Les associations ne peuvent assurer leur promotion que par leurs projets et actions collectifs.
Jadis des villes envoyaient des pèlerins à Compostelle pour implorer le secours de saint Jacques contre la peste. A ma connaissance Compostelle-Cordoue n'a pas demandé à " ses " trois grands marcheurs de marcher, ni pour la paix, ni pour son compte.
Ceci pour alimenter les réflexions des Automnales et tester le Forum.
Louis

Comments are now closed for this entry